mercredi, 12 février 2014

De l'extension du tram vers Kehl

Pour ma part, je suis partisan de l’extension de la ligne du tramway D vers Kehl.  Sa réalisation dans les meilleurs délais serait un signal fort pour conforter la vocation européenne de Strasbourg. Il s’agit d’évidence d’un investissement lourd en période de vaches maigres, pour autant, la symbolique qu’il véhicule est d’importance pour notre ville. Nous devons nous donner les moyens de cette ambition internationale.

Cette concrétisation des relations franco-allemandes de la véritable capitale européenne par une ligne de transports en commun reliant deux zones frontalières permettra une ouverture à 360° de notre métropole. Elle deviendra alors véritablement une ville sur le Rhin, là où elle est, aujourd’hui, davantage une cité vivant à côté d’un fleuve. Cet équipement permettra de développer et de reconnecter le quartier du Port du Rhin à notre agglomération. A mon sens, nous devons en profiter pour penser par ailleurs à une meilleure appropriation des berges du Rhin par le Strasbourgeois et réimaginer l’utilisation du jardin des Deux Rives. Ce dernier devrait sans doute être doté d’équipements complémentaires. Il est souhaitable de créer de véritables lieux de vie accessibles grâce à la meilleure desserte en transport en commun occasionnée par cette nouvelle extension des lignes de tramway sur les deux rives de ce fleuve. 

Le Rhin doit devenir plus qu’une simple ligne de démarcation entre deux territoires pour le Strasbourgeois ou son voisin direct Kehlois. Nous devons être vigilant à l’urbanisation de ce secteur et nous assurer de la création d’une porte d’entrée accueillante pour notre ville mais également un quartier où chacun aime à se rendre.

20:55 Publié dans Strasbourg | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mardi, 28 janvier 2014

Non, on ne peut porter les couleurs du FN et se dire centriste !

 

Cette élection municipale voit poindre bien des curiosités sur Strasbourg. Que voilà le candidat du rassemblement bleu marine se revendiquant centriste ! Inacceptable !

 

Non, un centriste ne peut porter les couleurs du Front National ou d’un quelconque avatar édulcoré du mouvement fondé par Jean-Marie Le Pen.

 

Le centrisme est une vision de la place de l’Homme au cœur d’un projet de société. Le centrisme, c’est une volonté de porter un projet européen fédéral bien loin des conceptions souverainistes véhiculées par Front National.

 

À l’heure où le citoyen se détourne des urnes et du politique, ce mélange des genres est intolérable. Un masque ne saurait changer la nature profonde d’une candidature.

 

Que le prétendant à la mairie portant les couleurs de Marine Le Pen assume ses choix. Ce parti n’est pas interdit, il en a le droit. Mais non, il ne saurait désormais se revendiquer de notre famille de pensée.

 

Le représentant du Front National ouvrirait la porte à d’éventuelles coalitions ? Non, il n’y a pas de partenariat possible. Non, le centriste ne peut se résoudre en vue de quelques calculs politiciens à renoncer à ses convictions intrinsèques.

 

Nos alliances sont auprès d’une droite républicaine et pourquoi pas avec une gauche modérée délivrée de quelques vieilles lunes. En aucun cas cependant nous ne saurions nous rapprocher des rivages les plus droitiers.

 

08:31 Publié dans Politique, Strasbourg | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : strasbourg, politique, municipales, 2014, udi | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

mercredi, 05 juin 2013

Pour un tram sur fer à Koenigshoffen

Le projet de tram reliant Wolfisheim à Vendenheim devrait être décidé prochainement. Il mérite de prendre le temps de la réflexion. C’est un investissement nous engageant sur des décennies. On ne change pas un tramway comme on remplace un bus.
 
Le trajet ne semble pas soulever de réelle polémique. Au moins pas sur le principe de doter le quartier de Koenigshoffen d’une ligne de tramway. La question du choix de la technologie, elle, est fortement discutée.
 
Le principal argument en faveur de la création d’une ligne de tram sur pneu est celui de la réalisation d’économies. L’installation de ce dispositif étant moins coûteuse que celle de son homologue sur fer. C’est une position qui se tient en période de crise. Cependant, il est difficile de se faire une idée claire sur les coûts d’entretiens à long terme, il n’y a pas le recul nécessaire sur cette technologie.
 
Il est problématique de devoir faire appel à une technologie de type propriétaire avec ce tramway. La nouvelle ligne sera fortement exposée aux aléas de la vie économique, aux évolutions des stratégies d'entreprises (l'exemple de la société Bombardier mettant du jour au lendemain terme à la production du tram sur pneu dont s'étaient dotées Caen et Nancy n’est pas pour rassurer).
 
Ici, il ne s’agit pas de créer ex-nihilo un réseau de tramway. Au contraire, Strasbourg est déjà bien pourvue en la matière. Ajouter un nouveau système à ce stade reviendrait à créer une rupture dans un réseau aujourd’hui homogène.
 
On fige les choses avec l’introduction de rames d’une technologie différente. Il devient plus complexe de redéployer certaines lignes quand certaines liaisons s’avèrent plus pertinentes que d’autres.
 
Un aspect hasardeux de ce projet me semble être celui de l'insertion en sites mixtes du tram sur pneu et du tram sur fer actuel. Il n’existe pas d’exemple de ce type d’aménagements. Ceci transforme de facto Strasbourg en une zone d'expérimentation. En période de crise, pouvons-nous nous permettre des investissements aussi importants sans être totalement certains de savoir où nous allons ?
 
Le tracé autour des Halles rallonge inutilement un circuit déjà très étendu. Il apparaît comme la réelle justification de l’usage d'un tram sur pneu, lui seul pouvant permettre de réaliser la courbure nécessaire au niveau du faubourg de Saverne. Or il est tout à fait possible pour les passagers de rejoindre le centre ville par la station gare de cette future ligne. Le noeud du réseau se situe au niveau de l’arrêt Homme de fer. Dans l’hypothèse où la boucle serait réalisée, une partie des usagers ira prendre la correspondance avec la nouvelle ligne aux halles pour rejoindre l’Homme de fer. A partir de là, une correspondance à la gare ou aux halles…
 
Cette  boucle viendra surtout en opposition avec la volonté des habitants de ce quartier qui souhaitent y recréer des lieux de vie comme ont pu le démontrer les travaux de l’atelier de projet sur le réaménagement du secteur. Il est douteux que faire passer le tram sur pneu par cette zone permette de créer une dynamique en ce sens.
 
Il est donc souhaitable de voir notre ville faire le choix d’un développement homogène et cohérent de notre réseau en optant pour le tram sur fer.

12:55 Publié dans Strasbourg | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : strasbourg, alsace, bas-rhin, cts, tc, tram | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

lundi, 22 avril 2013

Pour donner son avis sur le GCO, c'est par ici :

logo_gco.png

10:00 Publié dans Strasbourg | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gco, strasbourg | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook